Notre catalogue

     La double vie d'Anastasie
par Vanille Brie-Sceau

Nan mais tu crois quoi là, que je vais me traîner à tes pieds, ben là tu peux toujours rêver, j’en suis pas encore là moi ; et puis c’est ton truc à toi ça, rappelle-toi, c’est qui qui commande ? Ben c’est toi oui, j’avais compris, merci et pas merci parce que tu me fais faire des trucs dont j’ai pas envie, si si je vois ça, mais ne t’inquiètes pas je ne dirai rien et ton intégrité sera préservée. Amuse-toi va à me caresser comme ça, sourira bien qui sourira le dernier. Nan je vais pas ramper je te dis, moi je suis pas un serpent, quoique… mais une couleuvre alors parce que j’adore me lover contre toi, oui les couleuvres ça se love, tu savais pas ? C’est étymologique : « cou » et « lover », voilà démontré par A+B. Ah te revoilà Welton super drôle va ! Vas-y apprivoise, apprivoise encore et la seule chose que tu vas récolter, c’est que je vais me faire la malle, oui cette malle à coté de ton lit, cette jolie malle grise en simili cuir, celle-là même pour laquelle t’en as bien bavé pour lui rendre sa couleur surannée déclinée en d’infinies nuances. Alors on y va ?

     Made in Anna
par Rosie Bergerac

Prenez une nana névrosée, un type à l’ego surdimensionné et quelques autres personnages de seconde zone.
Mélangez le tout et vous obtenez une histoire stupide.
Mais moi je ne vais pas vous raconter cette histoire, moi je vais vous pondre un roman en bonne et due forme dans lequel la nana, ben elle va tous les niquer.
Share by: